Accueil / Popularité / Référencement Google / Les mythes SEO / Le mythe du référencement white hat


Le mythe du référencement white hat

Selon les guidelines de Google, il est interdit de chercher à manipuler l’algorithme de son moteur. Et le référencement consiste justement à manipuler l’algorithme de Google. Le référencement n’a rien d’illégal. Mais il n’est pas toléré par Google.

Bien entendu, en présentant les choses ainsi, il serait difficile de vendre des prestations de référencement. Alors, certains référenceurs ont inventé les concepts de black hat et de white hat.

Selon ces référenceurs, le white hat (en français, chapeau blanc) est la manière « propre » et « sans risque » de faire du référencement. Mais il s’agit d’un mythe.

Parce que ce qui fonctionne aujourd’hui en référencement peut très bien être pénalisé demain. Et ce que j’affirme n’est pas une simple réflexion théorique. Il y a quelques années, lorsque Google a décidé de serrer la vis avec son filtre pingouin (filtre qui évalue la qualité des liens) de nombreux sites qui n’avaient pourtant pas fait de black hat ont perdu l’essentiel de leur trafic.

Le pire est que de nombreux référenceurs un peu naïfs croient vraiment à ces histoires de black hat/white hat. Mais lorsqu’on fait du référencement, que ce soit avec ou sans vaseline, on entube Google.

Malgré tout, le référencement constitue un levier important pour acquérir de la popularité. C’est donc un risque qu’il est intéressant de prendre. Mais il faut être conscient que référencement est synonyme de risque.

Lors du gros serrage de vis de pingouin, la plupart des gens ont pensé à une amélioration de l’algorithme de Google. En réalité, je suis persuadé que Google avait la capacité de mettre en place un tel filtre depuis bien longtemps. Il est finalement très facile de pénaliser une page qui reçoit une majorité de liens optimisés.

Aujourd’hui, de nombreux référenceurs dissertent sur la manière propre de faire du référencement. Mais en réalité, il est impossible de prévoir comment va évoluer l’algorithme de Google, et surtout, comment va évoluer la tolérance de son équipe anti-spam.

Par exemple, certains référenceurs condamnent l’utilisation d’un réseau de blogs privés en disant que c’est une pratique black hat. Mais si ça se trouve, des pratiques bien plus innocentes seront pénalisées alors que les réseaux de blogs ne le seront pas. Je ne suis pas en train de faire la promotion des réseaux de blogs. Je dis juste que personne ne sait comment les choses vont évoluer.

Si j’ai écrit cet article, c’est pour remettre à sa place la dualité black hat/white hat. Il s’agit probablement du plus gros mythe du référencement, mais une telle dualité n’existe pas.

D'autres pages qui peuvent vous intéresser :

Google et la sémantique
Ce que Google fait vraiment de vos données personnelles