Accueil / Développement personnel / Organisation / Un principe de Descartes qui s’applique au développement personnel


Un principe de Descartes qui s’applique au développement personnel

Bien souvent, nous avons peur de réaliser nos rêves parce qu’ils nous semblent inatteignables. Si vous ressentez cela, ne vous inquiétez pas. Ce sentiment est normal. Lorsque nous les regardons de manière globale, la plupart des projets sont intimidants. Ils nous semblent trop gros pour nos capacités. Mais existe-t-il un moyen pour dépasser cette situation ?

Dans le discours de la méthode, Descartes explique que si un problème est trop gros pour être résolu, il faut le découper en problèmes plus petits. Si nous sommes incapables de résoudre le problème vu dans son ensemble, arrivé à un certain niveau de découpage, les sous-problèmes qui le composent sont à notre portée.

Ce principe s’applique également aux projets que nous souhaiterions réaliser. Effectivement, vus dans leur globalité, ils semblent énormes. Nous nous disons que nous ne pourrons jamais réaliser un tel projet. Mais en découpant n’importe quel projet en taches simples, tout devient possible.

Si un projet vous tient à cœur, mais que vous avez peur de vous lancer, découpez-le en taches simples. Une fois que vous avez établi une liste de tâches, demandez-vous ce que vous pouvez faire aujourd’hui pour faire avancer votre projet. Si des compétences vous manquent, développez-les.

Votre liste de tâches n’est pas quelque chose de figé. Au contraire, en fonction de votre compréhension des choses, elle va évoluer dans le temps. Si une tâche vous semble trop intimidante, découpez-la encore. Avancez par petits pas.

Bien entendu, pour arriver au bout d’un projet, il faut de la persévérance. Nous avons tendance à croire que la persévérance est une question de motivation. Mais en réalité, la motivation n’est pas le meilleur levier pour développer la persévérance. Ce n’est pas facile de susciter la motivation. Il est bien plus efficace d’apprendre à développer des habitudes. Mais le développement d’habitudes est un autre sujet que je décrirai dans un prochain article.

D'autres pages qui peuvent vous intéresser :

Changer de canaux d’information
La méthode pomodoro et l’écriture
L’erreur des webmarketeurs francophones qui vous empêche de réussir sur le web