Accueil / Développement personnel / Bien-être


Bien-être

Le but principal pour la majorité des entrepreneurs est de gagner de l’argent. Pour ma part, ce n’est pas mon but premier. Pourquoi ?

Dans les pays catholiques, nous avons souvent un rapport bizarre à l’argent. En réalité, chaque culture a sa propre façon d’être bizarre avec l’argent. Mais pour beaucoup de français, il existe un tabou sur l’argent. Nous avons tendance à penser que l’argent est néfaste.

Cela pose un véritable problème lorsqu’on veut entreprendre. Travailler pour un salaire est acceptable. Il est également acceptable d’être boulanger ou plombier. Mais gagner de l’argent en étant à son compte est très souvent vécu comme une expérience culpabilisante.

Cela pose également un autre problème. Une personne qui entreprend en France devra faire face à diverses agressions qui ne se produiraient pas, par exemple, aux États-Unis. Pour certaines personnes, quelqu’un qui entreprend est forcement un escroc qui veut s’en mettre plein les poches.

Je ne pense pas que l’argent est sale. L’argent est un outil. Il permet d’avoir un abri, de la nourriture, de la chaleur en hiver, du confort. Et malgré toutes les histoires que l’on peut se raconter, nous avons tous besoin de cela.

Si je privilégie le bien-être par rapport l’argent, c’est parce que la joie a plus de valeur que l’argent. De nombreuses personnes entreprennent et deviennent des esclaves. Certaines souhaitent devenir millionnaires. Elles se défoncent pour y arriver et même si elles y arrivent, elles finissent dépressives.

Le problème est que le monde matériel est toujours soumis aux limites. Et lorsqu’on se focalise sur l’argent, on en veut toujours plus. Si je suis super content d’avoir gagné une certaine somme ce mois-ci, pour obtenir la même satisfaction, il faut que je gagne plus le mois suivant. Notre désir est sans fin. Mais le monde matériel ne l’est pas.

Dans le bien-être, il n’y a pas de limites. Tant que je ne me lève pas tous les matins en me disant « Super ! Une journée de plus à faire des choses que j’aime » je peux m’améliorer. Et même le jour où j’arrive à cela, je peux observer comment l’adversité affecte mon optimisme. Et alors je me rends compte que je peux m’améliorer toute ma vie.

D'autres pages qui peuvent vous intéresser :

L’arnaque du développement personnel
Organisation
Motivation
Confiance en soi
Le danger de l’inspiration
Bien-être
+ Comment être un entrepreneur heureux