Comment ne pas tomber dans le même piège que Greta Thunberg

Greta Thunberg est probablement l’un des lancements de produit les plus réussis de ces dernières années. Très rapidement, une adolescente inconnue est devenue une star internationale. Cela n’est pas arrivé par hasard. Ce succès est le fruit d’une stratégie de communication parfaitement orchestrée. Elle a d’abord publié un livre avec sa mère. Dans la foulée elle a commencé ses sittings hebdomadaires devant le parlement. L’ami de son père, Ingmar Rentzhog, fondateur d’une startup de green washing, a organisé le buzz sur internet… Et tout le monde connaît la suite.

Mais ce n’est pas sa stratégie de lancement que je souhaite analyser dans cet article. Ce dont je voudrais parler ici, c’est ce qui ne fonctionne pas. En effet, Greta Thunberg est aussi détestée qu’elle est connue et c’est de ce phénomène que je souhaite aborder.

Sans analyser sa stratégie dans les détails, si Greta Thunberg est devenue aussi populaire, c’est parce qu’elle agite des problèmes et que ces problèmes sont réels. C’est quelque chose que vous pouvez recopier lorsque vous souhaitez devenir populaire dans n’importe quel domaine. Quel que soit votre sujet, il existe forcément des problèmes dont on ne parle pas assez. Trouvez les choses qui ne fonctionnent pas dans votre thématique et agitez-les.

Mais comment faire pour ne pas être détesté par tout le monde ? Comme je le disais, les problèmes agités par Greta sont réels, alors, pourquoi tant de haine ? C’est très simple. Ce qui ne fonctionne pas dans sa stratégie, c’est qu’elle ne propose pas de solutions. Elle commence par un discours apocalyptique. Et elle termine en demandant aux politiciens de trouver des solutions. C’est pour cela qu’en dehors de quelques dépressifs chroniques, elle est peu appréciée.

Si elle terminait ses discours par un élément de solution, elle serait beaucoup plus sympathique. Elle pourrait par exemple dire : « Faite un geste pour la planète, pissez sous la douche ». Mon exemple est stupide parce que l’eau est un problème local. Pisser sous la douche dans une région où il n’y a pas de problèmes d’eau ne sauvera pas la planète. Mais cela vous permet de comprendre l’idée.

C’est un sujet que je connais bien, parce que j’ai toujours eu l’esprit critique et pendant des années, j’exprimais des problèmes sans avoir de solutions. Mais j’ai fini par comprendre que ma démarche n’avait aucun intérêt, à part me faire des ennemis inutilement. Depuis, lorsque je vois des problèmes et que je n’ai pas de solutions, je préfère me taire.

Par contre, si vous observez des problèmes dans votre thématique et que vous connaissez la solution, vous pouvez proposer cette solution dans un produit d’information. C’est même la meilleure manière de créer un produit d’information. Partir des problèmes et apporter des solutions.

Bien entendu, vous vous ferez quand même des ennemis. De nombreuses personnes se complaisent dans les dysfonctionnements. Et parfois, le commerce de certaines personnes repose sur ces dysfonctionnements. Il est de toute façon impossible de s’exprimer publiquement sans se faire quelques ennemis. Mais vous serez bien moins détesté que Greta Thunberg. Au contraire, vous aurez de nombreux fans qui vous apprécieront pour les solutions que vous leur apportez.