Accueil / Contenu / Contenu payant / Comment créer le produit d’information idéal


Comment créer le produit d’information idéal

La première erreur commune consiste à créer un produit d’information encyclopédique. Il est habituel lorsqu’on crée son premier produit d’essayer de regrouper le plus d’informations possibles sur son sujet. J’ai moi-même fait cette erreur et la majorité des gens qui ont créé un produit d’information sont également tombés dans ce piège.

Même si un tel produit peut se vendre, il y aura plus de concurrence. Dans la plupart des thématiques, il existe déjà des guides complets. Et il sera de toute façon moins facile à vendre qu’un produit qui aide à régler un problème.

En effet, l’une des bases en marketing est que pour qu’un produit soit facile à vendre, il faut qu’il règle un problème. Lorsqu’on a compris ce principe, on crée un produit dont les gens ont besoin. C’est la deuxième erreur commune. Je suis également tombé dans ce piège. C’est d’ailleurs cette erreur qui m’a inspiré cet article.

Cela pourrait sembler être une bonne idée de créer un produit qui répond à un besoin. Le problème est que cela ne suffit pas. Il faut que le produit que l’on créé réponde à un besoin, mais il faut également que les gens le désirent.

La nuance peut sembler subtile, mais en réalité, les gens ne sont pas toujours conscients de leurs besoins véritables.

Une personne qui débute dans un domaine donné a des désirs qui ne collent pas aux solutions qui pourraient régler ses problèmes. Et si on arrive avec notre vision de personne plus expérimentée, notre solution ne sera pas désirée. Il se peut même que notre audience ne comprenne pas de quoi on parle.

Par exemple, imaginons un blogueur amateur qui décide de devenir pro. Ce blogueur a 500 visiteurs par jour, mais n’arrive pas à gagner sa vie. Il se dit que c’est parce qu’il n’est pas assez connu.

Si je lui dis qu’il est largement assez connu, mais qu’il devrait apprendre quelques bases de marketing, il risque de ne pas comprendre le rapport.

Et pourtant, les produits qu’il vend ne correspondent pas exactement à son audience. Ils ne sont pas très désirables. Et il ne sait pas faire un argumentaire de vente.

Un autre exemple, une personne débute totalement. Elle n’a pas d’audience. Je lui dis qu’il faut développer sa popularité en faisant du référencement et en étant visible sur les réseaux sociaux. Elle me répond que son blog arrive premier lorsqu’elle tape son nom dans Google et qu’elle est inscrite sur les réseaux sociaux. Mais elle n’a pas conscience que cela ne suffit pas et ne m’écoute même pas.

Il existe deux solutions à ce second problème. Soit on informe les gens pour qu’ils prennent conscience de leurs véritables besoins. Soit on essaye de se mettre à leur place et on leur donne ce qu’ils veulent.

La première solution demande plus d’énergie. Mais elle est plus gratifiante. Avec la deuxième option, le risque est de niveler les choses vers le bas. C’est ce qu’a fait la TV avec l’audimat.

On peut aussi combiner les deux en essayant de faire un produit que les gens désirent, tout en les amenant vers leurs besoins réels. Cela permet d’avoir un produit qui est désirable et en même temps traite du sujet en profondeur.

D'autres pages qui peuvent vous intéresser :

Auto-édition ou édition classique ?
Des idées pour faire connaître vos romans
Littérature et mixed-media